Les institutionnels plébiscitent les actifs de rendement

le 29/02/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les obligations d’entreprise « investment grade » et l’immobilier devraient être privilégiés, selon une enquête Forum GI – Morningstar

Conséquence de la crise européenne sur la gestion financière des institutionnels français, les actifs de rendement devraient être privilégiés dans les prochaines années au détriment des actifs risqués, selon les premiers résultats d’une enquête réalisée par Morningstar et devant être présentée le 13 mars lors du Forum GI. Les obligations d’entreprise de catégorie investisseur sont les plus plébiscitées par le panel (composé d’une centaine d’institutionnels français), suivis par l’immobilier et le high yield.

«Les institutionnels s’inscrivent désormais dans une logique de recherche de rendement année après année et se révèlent moins intéressés par la plus-value à long terme», relève Pierre-Emmanuel Besnard, directeur du développement chez Morningstar France.

Sur les actions, «les institutionnels privilégient les titres internationaux ou émergents par rapport à ceux de la zone euro qui a été chahutée. Ils sont en outre déjà exposés à la zone euro via les emprunts d’Etat», souligne le dirigeant. Selon le professionnel, alors que l’exposition aux actions est pénalisée par la réglementation, «les investisseurs tendent à privilégier les obligations convertibles».

41% des investisseurs interrogés souhaitent réduire le profil de risque de leur allocation d’actifs dans les années à venir, tandis que 38% entendent la maintenir, selon l’enquête (réalisée en février). Seuls 12% prévoient d’accroître le poids de leurs actifs risqués. Le solde (9%) s’inscrit dans une logique différente, privilégiant la flexibilité.

Parmi les risques pesant sur leur gestion, les investisseurs évoquent en premier lieu la crise (économique, bancaire et de la dette souveraine). La réglementation et les actions des agences de notation, mis au second plan, semblent être déjà intégrés.

Les obligations d’entreprise investment grade sont les plus plébiscitées.
ZOOM
Les obligations d’entreprise investment grade sont les plus plébiscitées.

A lire aussi