«Nous n’excluons pas un reflux des Bourses dans les prochaines semaines»

le 27/02/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Sandra Craignou, directrice générale déléguée Aberdeen AM France et responsable de la gestion

L’Agefi : Ne craignez-vous pas une rechute des Bourses ?

Sandra Craignou : Janvier 2012 a été une réplique exacte du début 2011. A l’exception du dollar, toutes les classes d’actifs ont progressé. Les marchés actions européens ont enregistré de fortes hausses, grâce notamment au programme LTRO de la BCE. Nous reconnaissons avoir sans doute sous-estimé l’impact à court terme de ces injections de liquidité réalisées par la BCE. Les investisseurs se concentrent aujourd’hui sur les bonnes nouvelles: des perspectives économiques meilleures qu’attendu aux Etats-Unis, une résolution du dossier grec et une politique accommodante des banques centrales. Malgré cet optimisme, des incertitudes demeurent. Le financement non résolu des pays de la zone euro, les élections en France, la recapitalisation des banques, les prévisions de croissance négative en Europe pourraient de nouveau peser sur les marchés. Nous n’excluons pas un reflux des Bourses dans les prochaines semaines même si le pire semble être derrière nous.

N’êtes-vous pas inquiets de l’absence de prévisions pour 2012 de la part des grandes sociétés?

A ce jour, les principales sociétés européennes et françaises ont publié des résultats en ligne avec les attentes ou légèrement supérieurs. Seul le secteur bancaire a annoncé des résultats mitigés, mais largement anticipés, ce qui explique la bonne réaction des marchés. Les sociétés pour lesquelles il n’y a pas de visibilité à moyen terme (pas de profondeur du carnet de commandes), peinent à s’engager sur des prévisions à moyen terme. Les incertitudes externes et macroéconomiques ne le leur permettent pas, sans que cela préjuge de mauvais résultats à venir.

panel actions
ZOOM
panel actions

A lire aussi