La BCE veut évaluer l'impact de ses deux opérations de refinancement à trois ans

le 24/02/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le sentiment général au sein de la Banque centrale européenne (BCE) est qu'il faut attendre et évaluer l'impact de ses deux opérations de refinancement à trois ans, a déclaré vendredi Ewald Nowotny, membre du Conseil des gouverneurs. Il a ajouté qu'à son sens il n'était pas nécessaire de monter une nouvelle opération à trois ans et observé que le premier appel d'offres à trois ans n'avait pas produit d'impact expansionniste notable sur la liquidité globale du marché. Par ailleurs, Benoit Coeuré, qui siège au directoire de la BCE, a jugé que ramener les taux d'intérêt à zéro, voire dans le négatif, comportait des effets secondaires néfastes.

A lire aussi