Tradition et Nomura font cause commune dans le domaine des fonds indiciels cotés

le 21/02/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les deux groupes lancent Navesis-ETF, une plate-forme électronique de négoce des ETF en temps réel sur le marché primaire

L'interdealer broker suisse Tradition, partie intégrante de Compagnie Financière Tradition, et le groupe de services financiers nippon Nomura ont décidé de s'allier pour innover sur le marchés des fonds indiciels cotés (ETF ou trackers). Les deux partenaires annoncent le lancement de Navesis-ETF, la première plate-forme multilatérale de trading (MTF) permettant aux investisseurs d'échanger directement des ETF en temps réel sur le marché primaire.

Jusqu'à présent, les investisseurs institutionnels doivent passer par l'intermédiaire de market makers et accepter un prix indicatif déterminé par l'offre et la demande se rattachant à l'ETF concerné. Mais ce prix peut différer de la valeur liquidative du fonds. Le nouveau système, conforme à la directive MiFID, offre désormais aux investisseurs qualifiés une possibilité de négoce en temps réel sur la base de la valeur liquidative. «La cotation sur un MTF nous permettra d'apporter davantage de liquidité au marché et de maximiser l'efficience dans la tarification», a justifié Lee Burrows, en charge du desk Delta One pour la région EMEA.

Navesis-ETF est opérationnel avec plus d'une centaine de produits. La plate-forme a été développée pendant près d'un an et a subi une phase de bêta-test au cours des deux derniers mois auprès de clients tels que Credit Suisse, HSBC et UBS. A la mi-journée, elle fonctionnera pendant un bref laps de temps comme une dark pool. Pour mémoire, Nomura a lancé la première dark pool détenue par un acteur bancaire en Europe en décembre 2009.

«Navesis-ETF démontre une grande innovation technique dans un climat d'évolution réglementaire», a renchéri Rupert Hodges, directeur exécutif de TFS Derivatives au sein de Tradition. L'Autorité européenne des marchés financiers (Esma) a ainsi publié fin janvier ses recommandations dans la perspective d'une adaptation du cadre réglementaire s'appliquant à ce type d'instrument.

La joint-venture entend répondre à cette demande de transparence accrue et tirer profit d'un marché en pleine expansion : les investisseurs ont placé 34,1 milliards de dollars dans les ETF en janvier à travers le monde, soit le montant le plus important depuis septembre 2010, selon des données compilées par BlackRock.

A lire aussi