«Le nouveau programme de la BoE ne sera pas plus efficace sur l'économie»

le 20/02/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Eric Bourguignon, directeur général délégué de Swiss Life AM France

L’Agefi: Qu’est-ce qui pourrait pousser la BCE à baisser son taux de 25 points de base ?

Eric Bourguignon: La politique monétaire de la Banque centrale européenne est devenue beaucoup plus agressive depuis l’arrivée de Mario Draghi à la tête de l’institution début novembre. Le taux refi a été ramené à 1%, la gamme des actifs éligibles aux opérations de refinancement a été élargie, la durée maximum de ces opérations a été portée à 3 ans, et les montants alloués ont atteint des niveaux records. Mais bien qu’elle ait déjà consenti d’importants efforts, la BCE pourrait compléter son dispositif par de nouvelles baisses de taux directeurs si les crédits à l’économie, dont l’évolution est préoccupante, ne montraient pas de redressement significatif.

Qu’attendez-vous de la nouvelle phase de rachats d’actifs de la Banque d'Angleterre ?

La nouvelle phase d'assouplissement quantitatif de la Banque d’Angleterre (BoE) qui portera à 325 milliards de livres le montant cumulé de ses achats de Gilts, ne devrait pas avoir plus d’efficacité sur l’économie britannique que les phases précédentes. Elle permettra cependant de contenir l’évolution des taux longs dans une fourchette étroite pendant quelques temps. Elle facilitera également le financement de l’Etat, ce qui lui vaudra d’ailleurs de conserver (provisoirement) la bienveillance des agences de notation. Elle risque cependant d’ancrer les anticipations inflationnistes à un niveau élevé, et de peser à terme sur le cours de la livre sterling.

panel taux
ZOOM
panel taux

A lire aussi