Le fonds souverain norvégien délaisse l’Europe

le 17/02/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le fonds souverain norvégien veut réduire ses investissements en actions et obligations européennes en raison de rentabilités médiocres et accroître la part de ses investissements en Asie et en Amérique, selon la banque centrale du pays. «Nous ne sommes pas particulièrement pessimistes sur l'Europe; nous pensons qu'à un moment, la croissance redémarrera, mais une période prolongée de surpondération de l'Europe n'est pas justifiée», a déclaré son gouverneur, Oeystein Olsen. La politique d'investissement du fonds, parfois considérée comme trop rigide, l'a forcé à conserver un important portefeuille d'actifs européens, y compris des obligations d'Etat, et lui a fait manquer une partie importante de la croissance rapide constatée en Asie et en Amérique latine. Le fonds, dont le montant investi se monte à 594 milliards de dollars, doit maintenant conserver 50% de ses actions et 60% de ses obligations en avoirs en Europe, et ne peut investir que 15% de ses actions et 5% de ses obligations en Asie et en Océanie.

A lire aussi