L’AFIC propose un plan d’intéressement des salariés aux plus-values

le 16/02/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L’Association Française des Investisseurs en Capital (AFIC) vient de finaliser une proposition pour permettre à tout actionnaire d’une entreprise non-cotée d’intéresser les salariés aux plus-values qu’il réaliserait en cas de revente de ses titres. Les sommes rétrocédées seraient taxées avant leur distribution, au taux de l’impôt sur les plus-values mobilières et soumises à CSG et CRDS, comme toute plus-value mobilière.

A lire aussi