Bruxelles s’inquiète du cas français

le 15/02/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’adoption du deuxième plan grec est reportée faute de garanties suffisantes de la part d'Athènes

Olli Rehn a lancé hier son premier exercice de pilotage macro-économique. Sur les vingt-sept pays de l'Union, une douzaine, dont la France, présentant des signes de déséquilibre vont être passés au crible. Cette première intervient dans un contexte particulièrement tendu dans la zone euro. En début de soirée, le président de l’eurogroupe Jean-Claude Juncker a annoncé l’annulation de la rencontre entre ministres des finances prévue ce mercredi à Bruxelles. Elle aurait dû permettre de boucler le deuxième plan d’aide à la Grèce.

A lire aussi