L'Espagne réforme son marché du travail

le 10/02/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Madrid a approuvé vendredi en conseil des ministres un projet de réforme du marché du travail. Cette dernière entraînera notamment une baisse des indemnités de licenciement pour certains contrats de travail, à 33 jours par année d'ancienneté (ou 20 si la société perd de l'argent) contre 45 aujourd'hui, avec un plafond ramené à 2 ans d'indemnités au lieu de 3 ans et demi. Les employeurs pourront aussi, en temps de crise, refuser d'appliquer les accords salariaux de branche. L'Espagne espère ainsi faire reculer son taux de chômage, qui culmine à 23% de la population active.

A lire aussi