La Fed se pose en rempart des Etats-Unis

le 03/02/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Ben Bernanke s’est livré à un exercice de funambule lors de son intervention hier soir devant le Congrès américain. Malgré des signes d’une amélioration de l'investissement des entreprises américaines, le président de le Réserve fédérale a indiqué que la crise européenne continue de menacer la reprise du pays et que la Fed fera tout pour éviter un effet de contagion. Une porte ouverte vers un QE3. Alors qu’il s'est engagé à maintenir des taux exceptionnellement bas au moins jusqu'à la fin 2014, Ben Bernanke a néanmoins précisé qu’il ne comptait pas sacrifier l’objectif d’une inflation stable à 2% pour relancer l’emploi. Un bras tendu au faucon de la Fed de Dallas, Richard Fisher, qui a réitéré hier concernant un éventuel troisième volet d’assouplissement quantitatif que «personnellement je ne vois pas comment cela pourrait se justifier compte tenu de l’état actuel de l’économie».

A lire aussi