Allianz Real Estate espère tirer son épingle du jeu en 2012

le 12/01/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'assureur a investi près de 400 millions d'euros en France l'an dernier. Il a anticipé un fléchissement de la concurrence à l'achat cette année

L'année 2011 n'a pas aussi profitable pour les assureurs qu'ils ne l'anticipaient sur le marché de l'investissement immobilier français. D'autres acteurs ont été plus actifs, en particulier les sociétés à prépondérance immobilière pouvant faire profiter aux vendeurs des avantages fiscaux de l'article 210 E, valables jusqu'à fin 2011. Dans ce contexte, Allianz Real Estate, qui voulait investir un milliard d'euros dans l'immobilier français l'an dernier, a finalement réalisé deux transactions pour 375 millions d'euros en fin d'année. «Nous avons acquis des actifs à Issy-Les-Moulineaux et Levallois-Perret qui sont des marchés tertiaires importants en Ile-de-France sur lesquels nous n'étions pas encore présents, explique Olivier Wigniolle, président d'Allianz Real Estate France. Ces secteurs présentent en outre des rendements un peu plus élevés qu'à Paris, proches de 6%.»

En 2012, les opportunités pourraient être plus nombreuses pour l'assureur qui investit les fonds collectés par les compagnies d'assurance du groupe. «Il est probable que moins d'acheteurs se positionnent cette année car les financements disponibles vont être plus réduits que l'an dernier. Les assureurs et les fonds souverains devraient avoir moins de concurrence», ajoute-t-il.

Outre les bureaux et la logistique, Allianz Real Estate s'intéresse de près aux commerces. Les opportunités y sont rares mais le fléchissement du marché pourrait en créer. «L'environnement économique, en particulier la baisse de la consommation, pourrait amener les vendeurs à se montrer un peu plus raisonnables sur les prix». L'assureur espère aussi se lancer dans les financements immobiliers cette année.

investissement immobilier bureaux
ZOOM
investissement immobilier bureaux

A lire aussi