Les OPCVM français font le dos rond

le 14/12/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le rythme de décollecte a diminué en novembre sur toutes les classes d'actifs, les fonds monétaires enregistrant même un afflux d'argent

Les investisseurs au sein des OPCVM français ont adopté une attitude résolument attentiste en novembre face à des marchés en repli. EuroPerformance - SIX Telekurs relève que l’encours de l’ensemble des fonds hors alternatifs a cédé le mois dernier 7,73 milliards d’euros, à 729,3 milliards. Un revers limité par une collecte nette positive de 3,4 milliards d’euros sur le compartiment monétaire, dont l’encours reste tout de même en baisse de 6,8% depuis le début de l’année à 321,9 milliards.

La collecte s’est malheureusement avérée négative pour toutes les autres catégories de fonds, dans des proportions certes maîtrisées. A savoir de 520 millions sur les fonds actions ou de 1,3 milliard tant pour les fonds obligataires que pour les diversifiés. Les fonds dédiés aux actions françaises se distinguent dans ce morne panorama, avec une collecte positive de 1,1 milliard, correspondant à plus de 3% des actifs à fin octobre. Les retraits sur l’ensemble de l’univers scruté par EuroPerformance s’établissent ainsi à 260 millions d’euros. Contre une décollecte de 23,3 milliards en septembre et de 7,23 milliards en octobre.

La baisse de l’encours des OPCVM a ainsi trouvé essentiellement sa source le mois dernier dans la correction des marchés. L’effet de cette dernière s’élève à 7,47 milliards d’euros (dont 3,61 milliards pour les seuls fonds actions), contre un impact positif de 11,45 milliards en octobre.

Quant aux fonds alternatifs, dont les données sont analysées avec un mois de décalage, ils ont poursuivi en octobre leur érosion, avec une collecte négative à hauteur de 230 millions d’euros et un encours en recul de 3,8 et 21,5% sur un et dix mois, à 6,0 milliards.

collecte OPCVM
ZOOM
collecte OPCVM

A lire aussi