La Chine fait son entrée sur le marché des swaps de minerai de fer

le 22/11/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Bank of China va se lancer en 2012 dans le trading, ce qui devrait accélérer la financiarisation d’un marché voué à gérer la volatilité

Boc International, filiale de la Bank of China, serait sur le point de se lancer dans le trading de swaps de minerai de fer. D’ici à mi-2012, selon Reuters, la banque d’investissement devrait aussi proposer une offre de courtage sur le produit physique. Membre compensateur du CME Group depuis le mois de mars, Boci aurait déjà approché le London Metal Exchange pour devenir un membre de catégorie 2 et aurait également prévu de participer à la plate-forme de compensation du Singapore Exchange.

La participation au trading de swaps de la banque d’Etat du premier importateur et consommateur de minerai de fer au monde devrait accroître la liquidité d’un marché déjà en pleine expansion, et confirmer son entrée dans une ère de volatilité.

Développé dès 2008 par la Deutsche Bank et le Credit Suisse alors que s’annonçait l’abandon de la méthode historique de fixation annuelle des prix entre les trois grands producteurs mondiaux – BHP, Rio Tinto et Vale - et leurs principaux clients, le swap de minerai de fer a affirmé sa pertinence à mesure que la fluctuation des cours s’est amplifiée.

De l’aveu même de Tom Albanese, le PDG de Rio Tinto, qui vend encore 86% de sa production sur la base tarifaire trimestrielle en vigueur depuis l’année dernière, la récente baisse des cours du marché spot plaide pour une plus grande fréquence des négociations de prix de référence. Et l’opacité des perspectives de l’économie mondiale qui s’est traduite par une remontée des cours ces deux dernières semaines, après une baisse de 31% le mois dernier, devrait confirmer une tendance à la fluctuation.

La Bourse de Singapour qui compense les swaps de minerai de fer de gré à gré depuis avril 2009 et s’est imposée comme le leader du secteur, multiplie d’ailleurs les records. La place a connu une hausse de 153% du nombre de contrats traités au troisième trimestre 2011 par rapport à 2010. En août, l’ensemble des produits dérivés de minerai de fer – swaps et options- adossés au prix calculé par The Steel Index (TSI), l’un des trois indices de référence du marché, a franchi la barre symbolique du milliard de dollars. Selon Global Ore, le marché des swaps pourrait atteindre les 200 milliards de dollars d’ici à 2020.

A lire aussi