La Commission refuse la division de l'Union ou de la zone euro

le 10/11/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Une intégration européenne accrue est nécessaire pour surmonter les défis posés par la crise de la dette souveraine mais ce processus ne doit pas être vecteur de divisions dans la zone euro ou dans l'Union européenne, a déclaré jeudi une porte-parole de la Commission européenne. Ainsi une scission de la zone euro ou de l'Union européenne provoquerait une contraction de 3% de l'économie allemande et la réduction de la zone euro à ses principaux Etats se traduirait par la perte d'un million d'emplois dans la zone euro.

A lire aussi