L’Italie affole les marchés

le 09/11/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le drapeau italien sur une place romaine. Photo: Victor Sokolowicz/Bloomberg

Le rendement des emprunts d'Etat italiens à 10 ans n'en finit plus d'augmenter et approche désormais 7,5% tandis que l'écart avec l'emprunt allemand de même maturité dépasse 570 points de base (pdb). Ces niveaux ne vont pas sans susciter les craintes des investisseurs, certains les considérant comme insoutenables pour l'Italie. La Banque centrale européenne (BCE) a procédé mercredi à des achats d'obligations à 10 ans de l'Etat italien, rapporte Reuters. Par ailleurs, la chambre de compensation LCH.Clearnet a relevé son appel de marge initial sur la dette italienne à entre 3,5% et 5% sur les titres BTP de toutes échéances, ajoutant à la pression vendeuse sur la dette italienne. Par ailleurs, les valeurs financières font plonger les Bourses européennes mercredi, les inquiétudes entourant l'avenir de l'Italie accentuant la nervosité des investisseurs après que le président du Conseil Silvio Berlusconi a annoncé qu'il quitterait ses fonctions une fois voté le nouveau budget italien mais réclame la tenue de législatives anticipées. Vers 12h15, l'indice Stoxx des banques européennes (-3,7%) et celui des assureurs (-3,76%) signent les deux plus fortes baisses sectorielles en Europe, plombées notamment par les valeurs financières italiennes (-4,82%). A Paris, Axa reculait de 4,64%, BNP Paribas de 2,83%, Crédit agricole de 2% et Société générale de 4%. Ailleurs en Europe, Intesa Sanpaolo chutait de 5,5% et les banques grecques abandonnaient 4,94%.

A lire aussi