Veillée d’armes dans l’attente de George Papandréou

le 02/11/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Georges Papandréou à la une de la presse grecque le 1er novembre 2011. Photo: Kostas Tsironis/Bloomberg

Atmosphère de veillée d’armes pour les bourses européennes qui peinaient à rebondir dans la matinée, les marchés étant toujours nerveux et incertains au lendemain d'une journée noire provoquée par l'annonce d'un référendum en Grèce sur le plan de sauvetage du pays. Vers midi, la Bourse de Paris affichait un gain de 0,46%, Milan de 0,51%, Francfort de 0,59%. En revanche, Londres reculait de 0,52%, Madrid de 0,78% et Athènes de 0,90%. Nicolas Sarkozy et Angela Merkel doivent se réunir à 17h30 à Cannes avec les dirigeants européens et le Fonds monétaire international (FMI) avant de retrouver à 20h30 George Papandréou. Ils ont souhaité l'adoption «rapidement» d'une «feuille de route» pour assurer l'application du plan d'aide négocié avec la Grèce. Le président de l'association du secteur bancaire allemand Michael Kemmer a déclaré de son côté qu’une décote sur la dette grecque n'est pas réalisable avant la tenue du référendum annoncé par le premier ministre grec. Il a précisé que les préparatifs suivaient leurs cours mais qu'aucune mesure définitive ne devait être prise avant le référendum.

A lire aussi