Rome confirme la révision à la baisse des prévisions

le 22/09/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le gouvernement italien a réduit ses prévisions de croissance jusqu'en 2014, évoquant un environnement macroéconomique affaibli. Rome anticipe à présent une croissance du PIB de 0,7% en 2011, contre 1,1% précédemment, de 0,6% en 2012 (1,3%) et de 0,9% en 2013 (1,5%), suivant un document approuvé en conseil des ministres. Le gouvernement, qui a dévoilé un programme d'austérité pour traiter la crise de la dette, anticipe aussi un déficit budgétaire de 3,9% du PIB en 2011, de 1,6% en 2012 et de 0,1% en 2013.

A lire aussi