« Les cours actuels reflètent une inquiétude exceptionnelle »

le 19/09/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Matthieu Grouès, directeur des gestions chez Lazard Frères Gestion

L’Agefi : Quels éléments vous permettent d’espérer un CAC 40 à 3.800 points dans six mois ?

Matthieu Grouès: 3.800 n’est jamais que le niveau de clôture au 25 juillet. Nous pensons que la forte baisse de cet été reflète des craintes sur la croissance mondiale et le secteur bancaire européen. Les fondamentaux économiques (normalisation au Japon, stabilisation du pétrole) plaident pour une croissance plus forte durant la deuxième moitié de 2011. La rigueur budgétaire pèsera sur la croissance en 2012 mais sans entraîner de récession. La valorisation des actions est très basse et à 3.800, le CAC 40 ne capitaliserait que 10,5 fois les résultats prévus pour 2011, ce qui resterait très bon marché. Plus qu’un objectif précis de cours, que la volatilité actuelle rend difficile à tenir, le message à retenir est que les cours actuels reflètent une inquiétude exceptionnelle.

Quelles zones géographiques privilégiez-vous ?

La baisse ayant été généralisée, tous les marchés actions devraient afficher des performances favorables mais nous privilégions les actions européennes, japonaises et émergentes et serions plus prudents sur les actions américaines. Les pays européens sont en train de mettre de l’ordre dans leurs finances publiques, ce qui devrait permettre à la confiance de revenir. En revanche, en Grèce, la situation s’est nettement dégradée. Nous pensons que les pays de la zone euro sont en mesure de limiter la contagion aux autres pays, reportant la résolution du problème à une date ultérieure. La valorisation relative des actions émergentes est très attractive après la baisse depuis le début d’année.

panel actions
ZOOM
panel actions

A lire aussi