Madrid et Rome ont besoin de soutien pour éviter la contagion

le 14/09/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'Espagne et l'Italie font beaucoup pour maîtriser leurs finances publiques et leur endettement mais il leur faut plus de soutien international pour éviter la contagion, a estimé mercredi un haut responsable du FMI. Le programme d'austérité italien est difficile mais réaliste, a jugé Arrigo Sadun, qui représente au FMI plusieurs pays, dont l'Italie et la Grèce.

A lire aussi