L'OCDE revoit en nette baisse la croissance des pays du G7

le 08/09/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Photo: Antoniol/Bloomberg

La croissance économique des pays développés risque de ralentir fortement, voir de caler au second semestre et les banques centrales doivent être prêtes à assouplir leur politique monétaire, en baissant leurs taux d'intérêt ou en intervenant sur les marchés, a estimé jeudi l'OCDE. L'Organisation pour la coopération et le développement économiques prévoit que la croissance des pays du G7 ne devrait pas dépasser 1,6% en rythme annualisé au troisième trimestre et qu'elle devrait tomber à 0,2% sur les trois derniers mois de l'année. Elle a ainsi revu en nette baisse ses prévisions par rapport au scénario attendu en mai dernier, prenant ainsi acte du fait que «la reprise a pratiquement stoppé au deuxième trimestre dans nombre d'économies» et que le commerce mondial s'est contracté. La dégradation de la conjoncture pourrait être particulièrement marquée en Allemagne et en Italie, précise-t-elle, puisque ces deux pays devraient enregistrer un trimestre de croissance négative. Pour la France, l'OCDE prévoit une croissance limitée à 0,9% en rythme annualisé sur juillet-septembre et à 0,4% sur octobre-décembre.

A lire aussi