Les fonds immobiliers étrangers deviennent accessibles aux Chinois

le 25/08/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Lion Fund Management vient de lancer le premier véhicule chinois dédié aux fonds d’investissement immobilier étrangers

La société de gestion d’actifs Lion Fund Management s’était déjà distinguée en lançant le premier fonds chinois destiné à profiter de la hausse de l’or en jouant la carte des fonds indiciels cotés (ETF) listés hors de Chine. Elle innove une nouvelle fois en ouvrant aux investisseurs de l’empire du Milieu la voie des fonds d’investissement immobilier étrangers (REIT). Lancé officiellement lundi, le fonds qualifié QDII (Qualified Domestic Institutional Investor) espère lever entre 500 millions et un milliard de dollars et répondre ainsi à une vraie demande.

L’envolée des prix de l’immobilier en Chine, couplée à une politique gouvernementale qui se veut de plus en plus contraignante afin de refroidir un marché domestique que Pékin juge au bord de la surchauffe, font des villes occidentales des destinations désormais attractives. Selon Lion Fund Management, le fonds devrait prioritairement investir aux Etats-Unis, en Australie, au Royaume-Uni et en France, avec une préférence pour les hôpitaux et les maisons de retraites.

Le contexte boursier pour le moins tendu permettra sans doute au fonds de convaincre les investisseurs. Shanghai a baissé de 10% cette année et de 16% par rapport à son plus haut du mois d’avril. De leur côté, après deux années positives, les REIT devraient encore offrir des rendements intéressants en 2011. Selon les prévisions de ING CRES, les performances en Europe pourraient se situer entre 5 et 10%, entre 8 et 12% aux Etats-Unis et pourraient atteindre 15 à 20% à Hong Kong.

Cette nouvelle offre répond également à un besoin d’innovation alors que les performances des fonds chinois déçoivent. Selon TX Investment consulting, les pertes de l’ensemble des sociétés de gestion chinoises ont atteint 9,5 milliards d’euros au second trimestre, après 3,9 milliards au premier trimestre. Sur les 849 fonds disponibles sur le marché, seuls 11 auraient offert un rendement positif. Sur fond de crise internationale, les QDII ont particulièrement souffert avec des rachats qui ont atteint 7,53%. Pourtant, les investisseurs sont toujours plus avides d’accéder à de nouvelles classes d’actifs et les initiatives originales devraient toucher leur cible. Dernier exemple en date, l’annonce faite hier, du prochain lancement du premier fonds d’investissement chinois spécialisé dans le vin.

A lire aussi