L'Europe tarde à réagir sur l'exception finlandaise

le 24/08/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'accord bilatéral entre Athènes et Helsinki sème la zizanie au sein même du gouvernement allemand

Une semaine après la révélation de l'accord passé entre la Grèce et la Finlande, les Etats européens n'ont toujours pas trouvé le moyen de désamorcer cette nouvelle crise qui risque de retarder le déblocage de la nouvelle tranche d'aide européenne à Athènes. Les taux d'intérêt des pays de la zone euro se sont donc tendus. Le rendement à dix ans de la Grèce a progressé de 47 points de base à 16,4 % alors qu'il était redescendu à 14,2 % le 22 juillet dernier, au lendemain de l'annonce de la nouvelle aide.

A lire aussi