Le Japon veut écarter la menace d'une crise budgétaire

le 16/08/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gouvernement s'est engagé à plafonner les nouvelles émissions de dette à environ 44.000 milliards de yens lors de l'exercice 2012-2013, qui débute le 1er avril. Les dépenses publiques, hors coût de la dette, seront limitées à 71.000 milliards de yens lors des trois prochains exercices. Ces objectifs n'incluent pas la dette émise pour financer les 10.000 milliards de yens nécessaires à la reconstruction des régions dévastées par le séisme. Le montant de la dette nouvellement émise représente déjà près de 40% du budget annuel. Tokyo a abaissé sa prévision de croissance pour l'exercice en cours à 0,5%, contre 1,5% initialement, mais prévoit une croissance comprise entre 2,7 et 2,9% lors du prochain exercice.

A lire aussi