Les manœuvres de la BCE ne font pas l’unanimité en Allemagne

le 09/08/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le porte-parole des finances d’Angela Merkel auprès du parlement allemand, issu du parti libre démocratique, Frank Schaeffler, a indiqué au journal Handelsblatt que la BCE mettait l’épargne de millions de citoyens en péril en rachetant sur le marché des obligations souveraines italiennes et espagnoles. La BCE est devenue «la plus importante mauvaise banque du monde aux côtés de la Réserve fédérale américaine», a-t-il estimé.

A lire aussi