Et la variété réagit au stress européen

le 22/07/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le graphique ci-contre montre l’évolution du VSTOXX (l’indice de volatilité implicite sur l’indice EURO STOXX 50) et la variété des performances de l’indice EURO STOXX 50 (dénommée CV2X sur cette figure) depuis douze ans.

Nous avons également représenté en barres grisées les deux périodes de récession et de fort ralentissement de l’activité pour la zone euro.

La variété est calculée à partir de la dispersion à chaque date des performances des titres constituant l’indice. Il s’agit en quelque sorte de l’équivalent transversal, c’est-à-dire entre les titres eux-mêmes à chaque date, de la volatilité qui mesure la dispersion pour un actif au cours du temps.

Lorsque la variété est importante, cela signifie que le même jour des titres ont enregistré des performances très différentes. A l’inverse, lorsque la variété est faible, les performances des titres de l’indice sont homogènes.

Le graphique montre que la volatilité implicite et la variété sont fortement corrélées.

La variété, calculable sur n’importe quel indice, constitue un estimateur alternatif de la volatilité lorsque les marchés d’option ne sont pas suffisamment liquides.

La variété, qui peut être considérée comme un proxy de l’incertitude économique, réagit vivemment autour des périodes de fort ralentissement conjoncturel (périodes grisées).

Depuis fin mai, on observe un fort rebond de la variété (de 9 à 37 début juillet) suite au stress sur les dettes souveraines. Ce rebond invite les gestions à la prudence.

VSTOXX
ZOOM
VSTOXX

A lire aussi