L'Eurogroupe évoque l'éventualité d'un défaut grec

le 12/07/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les ministres des finances sont prêts à remettre à plat le système de stabilisation de l’euro

Un à un, les tabous tombent. Hier soir, les ministres des finances de la zone euro ont entrouvert la porte au rachat par le Fonds européen de stabilité financière (EFSF) d’obligations souveraines sur le marché secondaire. Cette possibilité avait été rejetée jusqu’à présent, notamment par Berlin. Appliquée à la Grèce, elle ouvrirait une nouvelle avenue à la participation du secteur privé au réaménagement de la dette hellènique, en invitant les créanciers à prendre leurs pertes en cédant leurs titres à une valeur fortement dépréciée.

A lire aussi