Italie et Espagne : un « découplage » encore bien incertain

le 12/07/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le risque existe toujours d’un dérapage semblable à celui de la Grèce ou du Portugal

Une clé des différences de croissance économique en Europe sera l’ampleur des ajustements nécessaires au rééquilibrage des finances publiques. Selon la Commission européenne, si l’on fait abstraction des impacts cycliques sur le solde budgétaire - en ne considérant que le déficit structurel - l’Allemagne n’aura subi aucune forme de resserrement budgétaire entre 2009 et 2012, la France aura resserré son budget à hauteur de 2% de son PIB et l’Italie de 2,5%. Une situation qui contraste avec le resserrement en Espagne et en Grèce, qui aura atteint en cumul respectif 5,3% et plus de 8% de leur PIB ! Les restrictions budgétaires à l’œuvre entre 2009 et 2012 pourraient donc ne pas suffire à stabiliser les finances publiques. Si l’Italie a peu d’efforts supplémentaires à fournir (grâce à la mesure observée pendant la récession), l’Espagne conserverait un déficit structurel de près de 4% de son PIB.

D’autant que d’autres facteurs sont à l’œuvre. Tout d’abord un éventuel affaiblissement de l’euro risquerait d’exacerber les divergences de croissance en zone euro, profitant davantage aux grands pays exportateurs. Par ailleurs, un relèvement supplémentaire des taux de la BCE pèserait davantage sur le marché immobilier des pays périphériques (les prêts étant souvent financés à taux variable). Enfin, la hausse des taux obligataires dans ces pays aura un impact négatif sur leur économie et leur marché boursier, susceptible d’augmenter encore la prime de risque pesant sur le coût de financement des entreprises. S’il est donc difficile de porter un jugement sur le spread des obligations d’Etat espagnoles et italiennes par rapport au Bund allemand, il est trop tôt pour conclure que ces marchés pourront éviter un dérapage de leur situation, à l’image de ce qu’ont connu la Grèce et le Portugal.

nuno.teixeira@schroders.com

budget Europe
ZOOM
budget Europe

A lire aussi