« Nous restons très prudents sur le marché obligataire »

le 11/07/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Marjorie Sonigo et Florence Mosse, à la gestion privée de Credit Suisse France

L’Agefi: Pourquoi conservez-vous inchangé votre portefeuille depuis le début avril ?

Marjorie Sonigo et Florence Mosse: Ces derniers mois ont été en effet animés par les problèmes de la dette grecque et des craintes d’un ralentissement de la croissance mondiale. Ces facteurs ont exercé une pression importante sur l’ensemble des actifs risqués.

Nous pensons cependant que les paramètres de risque pourraient s’atténuer au fil des mois et misons plutôt sur une accalmie passagère de la situation. Ainsi, nous maintenons inchangée notre allocation et profitons des périodes de consolidation pour renforcer au fur et à mesure notre partie actions.

Nous restons par contre très prudents sur le marché obligataire.

Anticipez-vous une poursuite du rebond des marchés actions ?

Malgré une conjoncture difficile, nous pensons en effet que les marchés actions seront les plus à mêmes de performer dans le futur, même si la volatilité risque de persister.

Les sociétés n’ont jamais été aussi rentables.

Leur profitabilité a retrouvé, voire dépassé, celle d’avant la crise car une grande partie des sociétés a su pleinement tirer profit de la croissance mondiale.

Les perspectives de croissance pour 2011 sont toujours bien orientées avec des niveaux à deux chiffres et les valorisations restent attractives.

Nous maintenons toujours un biais positif sur des leaders ayant un bilan sain, une diversification géographique de leur chiffre d’affaires, une bonne visibilité et ayant également une capacité d’augmenter les prix, ce qui se révèle toujours bénéfique en période d’incertitude.

panel allocation
ZOOM
panel allocation

A lire aussi