Jean-Claude Trichet craint les effets secondaires d'une "taxe Tobin"

le 30/06/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Jean-Claude Trichet, président de la Banque centrale européenne (BCE), a estimé jeudi que la mise en place de taxes sur les transactions financières limitées à l'Europe se traduiraient par d'importantes pertes d'activité pour la région. S'exprimant devant la commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen, il a également déclaré que l'idée de mettre sur pied de nouvelles agences de notation était un chantier en cours.

A lire aussi