Le plan grec de Paris suscite l'intérêt

le 28/06/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le renouvellement de 70 % des positions à travers un véhicule ad hoc serait incitatif

Il aurait été prématuré d’attendre hier un accord sur le projet français de participation des créanciers privés à un deuxième sauvetage de la Grèce. Mais la proposition de Paris, élaborée par les banques sous l'œil bienveillant du Trésor, a nourri hier à Rome les débats entre les représentants du lobby bancaire International Institute of Finance et ceux du Comité économique et financier de la zone euro, une émanation de l’Union européenne. Encore provisoire, le plan est jugé intéressant à Berlin et par un certain nombre de professionnels des marchés.

A lire aussi