L'EFSF place son émission à 10 ans dans un marché difficile

le 16/06/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'opération, de 5 milliards d'euros, a attiré 8 milliards d'euros d'ordres. Le Japon a acquis pour 1,1 milliard de titres

La deuxième émission du Fonds européen de stabilité financière (EFSF) ne restera pas dans les annales, contrairement à la première, bouclée en janvier dernier, qui avait attiré 45 milliards d'euros d'ordres pour une émission de 5 milliards. Hier, pour une opération du même montant, l'EFSF a reçu environ 8 milliards d'euros d'ordres. De fait, les conditions de marché sont moins porteuses compte tenu notamment de l'incertitude persistante sur la forme de la nouvelle aide à la Grèce.

Par ailleurs, «il y a cette semaine une offre importante d'obligations notées AAA», rappelle Chiara Cremonesi, stratégiste taux chez UniCredit. Enfin, les titres à 10 ans, comme ceux émis hier, sont moins recherchés que ceux à 5 ans (la maturité choisie pour l'émission inaugurale de janvier), compte tenu du faible rendement offert suite à la baisse des taux d'intérêt à 10 ans des Etats les plus solides de la zone euro. «Cette émission à dix ans montre que le EFSF est capable d'emprunter pendant des moments difficiles, souligne Frédéric Gabizon, responsable dette souveraine chez HSBC, chef de file sur l'émission avec Barclays Capital et Deutsche Bank. Les titres ont été placés avec un spread de 17 points par rapport au taux mid-swap, soit seulement 2,5 pb au-dessus des titres à dix ans émis par l'EFSM en mai dernier. Le taux absolu ressort à 3,49%».

Malgré le faible rendement offert, près d'une centaine d'investisseurs ont déposé des ordres. Le premier d'entre eux est le Japon, qui par le biais de son ministère des Finances, a acquis 1,1 milliard d'euros de titres. Lors de l'émission à 5 ans de janvier dernier, il avait déjà acheté 1 milliard d'euros d'obligations de l'EFSF. Au total, l'Asie a représenté 44% de la demande servie, le Royaume-Uni 27%, la France et l'Allemagne 9% chacune.

Sur les 5 milliards d'euros levés hier, 3,6 milliards seront versés comme aide au Portugal le 22 juin prochain. Le solde fait office de coussin de sécurité, ce qui permet à l'EFSF d'être noté AAA.

Le fonds devrait revenir sur le marché d'ici à mi-juillet, cette fois-ci avec une émission à 5 ans, de 3 milliards d'euros, une nouvelle fois pour financer l'aide au Portugal. Ensuite, l'EFSF et l'EFSM, le Mécanisme européen de stabilité financière, reviendront à plusieurs reprises sur le marché à l'automne. Au total, les deux organismes doivent fournir chacun jusqu'à 26 milliards d'euros qui seront débloqués pour les pays aidés sur les trois prochaines années.

A lire aussi