Les fonds monétaires français ont confirmé leur redressement en mai

le 15/06/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Comme au mois d’avril, leur collecte explique à elle seule la croissance du marché des OPCVM dans l’Hexagone

Après une évolution en dents de scie au début de l’année, les fonds monétaires ont réalisé une collecte positive en mai pour le deuxième mois consécutif. Selon les statistiques d’EuroPerformance-SIX Telekurs, ils affichent une souscription nette de 5,79 milliards d’euros, un montant proche du double de celui qui a été enregistré au cours du mois avril (3 milliards). A 346,9 milliards d’euros, les encours ont progressé de 1,8% depuis le mois précédent et de 0,6% depuis début de l’année. On retrouve cette tendance à l’échelle du marché européen, puisque les derniers chiffres de l’Efama, publiés hier, notent un arrêt de la décollecte en avril, après un premier trimestre au cours duquel 9,2 milliards d’euros ont été retirés.

Les véhicules de trésorerie régulière constituent toujours le gros de ce compartiment: ils représentent à eux seuls 83% de la collecte. En revanche, leurs encours (325 milliards) ont légèrement reculé depuis début janvier (-0,3%). En réalisé, la sous-catégorie ayant le plus progressé est celle des fonds de trésorerie dynamique. S’ils représentent une part faible des souscriptions (910 millions d’euros), le montant de ses encours s'est adjugé 7,5% au cours du mois de mai et près de 21% en cinq mois. Il atteint 17,9 milliards d’euros.

La collecte des fonds monétaires soutient ainsi le marché des OPCVM français dans son ensemble en mai, à l'inverse de 2010. C’est en effet le seul compartiment ayant connu une collecte positive (voir tableau): les fonds diversifiés, dont les encours représentent 135 milliards d’euros (16,3% de l’ensemble du marché), accusent une décollecte de 710 millions, tandis que les fonds actions (25,6% des encours totaux) et obligations (8,8%) décollectent respectivement de 300 et 310 millions d’euros.

OPCVM statistiques
ZOOM
OPCVM statistiques

A lire aussi