Les négociations s'intensifient pour sortir la Grèce de l'ornière

le 03/06/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les rendements des obligations grecques et le coût de l'assurance sur le risque d'un défaut de la dette souveraine grecque s'inscrivaient en net recul vendredi en fin de matinée, à la faveur de la perspective d'un accord sur un nouveau plan de sauvetage pour Athènes. Une source proche des négociations a déclaré que de hauts responsables de la zone euro réunis à Vienne s'étaient mis d'accord sur le principe d'un nouveau programme d'ajustement de trois ans pour la Grèce, qui courra jusqu'en 2014 et impliquera le secteur privé. En réaction à cette nouvelle, le taux de rendement des obligations grecques à deux ans baissait de 116 points de base en séance à 24,19%, tandis que les taux de rendement du papier portugais équivalent cédait 32 pdb à 11,45%. Les credit default swaps (CDS) à cinq ans sur le papier grec reculait de 73 points de base en séance à 1.380 pdb. Cela signifie qu'il en coûte 1,38 million d'euros pour assurer 10 millions d'euros d'obligations grecques. La «troïka» (Union européenne, Fonds monétaire international, Banque centrale européenne) prévoit de publier dans la journée un communiqué sur l'état des lieux de la réduction du déficit budgétaire grec.

A lire aussi