L'AMF plaide pour une réduction du gré-à-gré dans l'UE

le 27/05/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La France a envoyé le signal qu'elle adopterait une ligne dure sur la révision de la directive européenne sur les marchés d'instruments financiers en plaidant pour une réduction des transactions de gré-à-gré. Ce mode de transactions est tellement opaque que même les autorités de régulation ne disposent pas de chiffres fiables, a souligné vendredi Jean-Pierre Jouyet, le président de l'AMF.

A lire aussi