Des divergences persistent au sein du Comité de politique monétaire de la BoE

le 18/05/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Au cours de sa réunion des 4 et 5 mai, le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque d'Angleterre avait maintenu son taux directeur à 0,50%, niveau historiquement bas auquel il est fixé depuis mars 2009. Il avait également maintenu la suspension de son programme de rachats d'actifs. Mais les minutes de la réunion montrent que ce statu quo a été adopté sur fond de voix discordantes. Comme en avril, trois membres du Comité se sont prononcés en faveur d'une hausse du taux d'intérêt directeur de l'institution afin de contrer une inflation galopante. Venant soutenir cette thèse, les prix à la consommation se sont à nouveau envolés en avril au Royaume-Uni, où l'inflation a atteint 4,5% sur un an, un record depuis plus de deux ans. Les six autres membres qui ont voté pour un maintien du taux ont noté qu’ « un relèvement du taux directeur dans le contexte actuel pourrait avoir un impact négatif sur la confiance des consommateurs». En raison même de ces inquiétudes persistantes sur la reprise économique, un des membres du Comité s'est prononcé pour le huitième mois consécutif pour une extension de 50 milliards de livres du programme de rachats d'actifs.

A lire aussi