La France et l'Allemagne tirent la croissance dans la zone euro

le 13/05/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Dépassant les prévisions les plus optimistes, la croissance de l'économie française a atteint 1% au premier trimestre grâce aux dépenses des entreprises pour reconstituer leurs stocks et relancer leurs investissements, ainsi qu'à l'accélération de la consommation des ménages, indique l'INSEE. Sauf imprévu, cette dynamique favorable permet au gouvernement de réaffirmer sa prévision de 2% de croissance en 2011 et de rêver à une réduction des finances publiques et du chômage. La croissance française est toutefois encore inférieure à celle annoncée par l'Allemagne qui affiche pour janvier-mars une expansion de 1,5%. Cette croissance est bien supérieure au taux attendu par les économistes, qui tablaient en moyenne sur +0,9% d'un trimestre sur l'autre après +0,4% sur les trois derniers mois de 2010. Le ministre allemand de l'Economie Philipp Rösler a souligné que l'expansion du pays était en train de s'accélérer. Le gouvernement allemand a confirmé sa prévision d'expansion pour l'ensemble de l'année 2011 à +2,6%. L'économie de la zone euro devrait croître, quant à elle, de 1,6% en 2011 puis 1,8% en 2012, selon les prévisions publiées vendredi par la Commission européenne, qui anticipe également un tassement de l'inflation en 2012 après une hausse des prix de 2,6% en 2011. Mais l’optimisme n’est pas partagé par tous. Le PIB du Portugal s'est contracté de 0,7% au premier trimestre par rapport au trois mois précédents, ce qui marque le retour du pays dans la récession.

A lire aussi