La Grèce aurait la capacité de privatiser davantage

le 12/05/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les 50 milliards d'euros de privatisations que la Grèce prévoit de mettre en oeuvre dans le cadre de son programme de désendettement représentent vraisemblablement moins de 20% de ce qui pourrait être privatisé, a déclaré jeudi un responsable du FMI. Antonio Borges, directeur du département européen du Fonds, a en effet précisé qu'Athènes détenait un portefeuille d'actifs immobiliers de 280 milliards d'euros, hors participations dans des entreprises.

A lire aussi