La crise de la dette freine l'intégration financière, indique la BCE

le 02/05/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La crise de la dette souveraine a annulé certains progrès réalisés dans le processus d'intégration du secteur bancaire de la zone euro et dans le reste du secteur financier, selon un rapport de la Banque centrale européenne (BCE) publié lundi. Ce rapport annuel pointe également la détérioration du marché des dettes souveraines, des marchés monétaires et du secteur bancaire comme des éléments préoccupants. «Le creusement récent des écarts de rendement sur les obligations (…) indique en quelque sorte une surréaction des marchés, qui est potentiellement problématique pour l'intégration des marchés obligataires souverains», ajoute le rapport. L'attitude des gouvernements, qui ont choisi de soutenir les banques au cours de la crise financière, a réduit à néant un certain nombre de progrès qui avaient été réalisés depuis l'entrée en vigueur de l'euro, selon le même rapport. Il critique également la façon dont l'Europe a fait face à la crise financière et appelle à une approche mieux coordonnée dans le futur.

A lire aussi