Kepler Capital Markets conclut un nouveau tour de table pour financer son développement

le 27/04/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe récolte 57 millions d'euros via l'entrée minoritaire au capital de quatre investisseurs, dont Banca Leonardo, qui apporte son courtage

Détenu jusqu'alors en totalité par ses salariés et sa direction à la suite d'un «management buy-out» (MBO), Kepler Capital Markets (KCM) ouvre son capital. Le groupe, spécialisé dans les activités d'intermédiation actions et fixed income, produits dérivés, corporate finance et conseil en gestion d'actifs, a officialisé hier soir l'entrée à son capital de quatre nouveaux investisseurs.

BlackFin Capital Partners, un fonds d'investissement créé en 2008, la Caisse des Dépôts, la banque d'affaires italienne Banca Leonardo et le Crédit Mutuel Arkéa mettent 57 millions d'euros sur la table. Un apport qui leur permet de détenir en commun 49,9% du capital du groupe et de porter les fonds propres globaux de la société à plus de 90 millions d'euros. Les 50,1% restants sont entre les mains des salariés et des managers de KCM.

Grâce à cette opération, KCM peut se dégager de la pression des créanciers islandais, le groupe ayant été repris en 2008 à la banque Landsbanki, alors en pleine déconfiture. Mais elle lui permet surtout de se doter de moyens financiers pour réaliser des opérations de croissance. «L'augmentation de capital va permettre de réaliser des acquisitions qui contribueront au développement du groupe», confirme dans un communiqué Laurent Quirin, président du directoire et fondateur de KCM en 1997. «Nos partenaires industriels participeront à ce développement à travers une coopération étroite avec nos activités, notamment de corporate finance», ajoute-t-il.

Première illustration de cette soif de développement, Banca Leonardo apporte ses activités de courtage afin de les regrouper avec les activités existantes de KCM à Milan. Une perspective de collaboration dont se réjouissait récemment Dominik Belloin, directeur général de Kepler Corporate Finance (lire l'Agefi Hebdo du 17 mars 2011), évoquant des «opportunités de projets communs en marché de capitaux (financement en actions et obligations) s'appuyant sur la franchise de Leonardo en Italie». Pour Banca Leonardo, cet apport d'actifs s'accompagne, pour une part prépondérante, d'une contribution en cash à l'augmentation de capital. Objectif affiché de ce rapprochement : créer un leader du courtage en Italie.

A lire aussi