Invesco Europe change de dirigeant dans le sillage de sa réorganisation

le 20/04/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Alors qu’Invesco veut renforcer sa présence en Europe continentale, Jean-Baptiste de Franssu quittera la société de gestion américaine fin juin

Le nouveau déploiement d'Invesco en Europe continentale se fera sans Jean-Baptiste de Franssu. Le dirigeant en charge de cette zone géographique va quitter ses fonctions, après vingt et un ans passés au sein de la société de gestion américaine, dont quinze à ce poste.

«Afin d’augmenter nos chances de gagner d’importantes parts de marché, nous avons lancé, en novembre dernier et à ma demande, une révision de notre présence en Europe. (…) Cette initiative stratégique étant en ordre de marche, et après 21 ans de travail dédié à Invesco qui a vu son activité (en Europe) croître de façon organique d’une base d’actifs inexistante à 35 milliards de dollars (24 milliards d’euros) d’encours, j’ai décidé de partir», explique Jean-Baptiste de Franssu dans une lettre interne adressée aux collaborateurs européens, dont Newsmanagers a obtenu copie.

Jean-Baptiste de Franssu se retirera des fonctions de gestion quotidienne de la société d’ici fin avril et quittera Invesco fin juin en vue de faciliter la transition. James Robertson, actuellement à la tête des activités de la société au Royaume-Uni, en Europe continentale et au Moyen-Orient, prendra le relais en s’appuyant sur les forces internes, aucun recrutement n’étant actuellement prévu pour le poste de Jean-Baptiste de Franssu.

L’un des objectifs stratégiques de l’année 2011 est de développer «une position dominante sur l’important marché» de l’Europe continentale, a indiqué, dans une autre lettre interne, Marty Flanagan, président d’Invesco. «Avec 500 millions d’habitants et un marché de la gestion représentant 12.000 milliards de dollars, l’Union européenne représente une opportunité énorme pour Invesco», a-t-il estimé. L’accent sera notamment mis sur le développement de ventes croisées entre les réseaux de particuliers et d’institutionnels.

A fin 2010, les actifs gérés par Invesco s’élevaient à 616 milliards de dollars, contre 583 milliards au troisième trimestre. Alors que les Etats-Unis comptent pour 67,4% des actifs, et le Royaume-Uni et l’Asie pour respectivement 15 et 7,4%, l’Europe ne représente encore que 5,7%.

Egalement président de l’Efama, l’association européenne de la gestion d’actifs, Jean-Baptiste de Franssu poursuivra cette fonction jusqu’à la fin de son mandat, dont la date coïncide avec celle de son départ d’Invesco.

A lire aussi