« La performance des financières se poursuivra si la situation des souverains se stabilise »

le 18/04/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Marie-Suzanne Mazelier et Thomas Giquel, gérants de portefeuilles chez Amundi

L’Agefi: La détente des spreads sur les obligations financières peut-il se poursuivre ?

Marie-Suzanne Mazelier et Thomas Giquel: L’annonce d’augmentations de capital dans les secteurs bancaires italien et allemand d’une part et la décision de l’Irlande de ne pas faire appel aux porteurs de dettes senior pour la restructuration de ses deux principales banques ont réduit les incertitudes qui pesaient sur le secteur financier européen jusqu’à présent. Les spreads des obligations financières se sont donc resserrés de plus de 50 pb depuis le début d’année mais restent toujours 60 % plus larges que ceux du secteur industriel.

Par conséquent si la situation des souverains se stabilise, la performance récente devrait se poursuivre dans les semaines à venir. Des primes de crédit significatives, une offre primaire moins volumineuse qu’attendue, et contribuant à une meilleure liquidité, pourraient dans ce contexte créer un cercle vertueux et conforter la demande des investisseurs.

Quelle est actuellement votre stratégie sur le crédit ?

Depuis le début d’année, Amundi a augmenté son exposition financière en achetant majoritairement des émissions primaires (dette senior bancaire et dette subordonnée d’assurance). Les fonds sont désormais en moyenne surpondérés par rapport à leurs indices sur le secteur financier. La diversification en obligations sécurisées émises par les établissements bancaires a été renforcée sur opportunités. Nous avons aussi augmenté la part des obligations à taux variables qui retrouvent une demande significative en période de remontée des taux. Dans le même temps, nous avons vendu et/ou réduit nos surexpositions industrielles les plus cycliques.

panel credit
ZOOM
panel credit

A lire aussi