Le programme annuel d'émissions de la Cades engagé sur de bons rails

le 07/04/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Caisse d'amortissement de la dette sociale a émis 15,3 milliards d'euros d'obligations à moyen et long termes au premier trimestre

Sur un objectif d'émissions compris entre 30 et 35 milliards d'euros sur l'année, la Caisse d'amortissement de la dette sociale (Cades) en a déjà réalisé près de la moitié, rien que sur le premier trimestre. La Caisse a annoncé hier avoir émis 15,3 milliards d'euros d'obligations à moyen et long termes. «Depuis le début de l'année, la bonne tenue des marchés internationaux associée à l'appétence des investisseurs pour les obligations quasi souveraines de notation triple A, ont permis à la Cades d'avancer rapidement dans son programme», a-t-elle expliqué.

Cette série d'émissions s'est concrétisée en premier lieu par des emprunts en euros à des maturités variant de 3 à 10 ans, dont 1,8 milliard d'euros d'augmentation de souches existantes. La Cades justifie ensuite le succès de sa stratégie 2011 par une diversification au profit du billet vert, illustrée par 7 milliards d'emprunts libellés en dollars à des maturités allant de 3 à 5 ans (pour un équivalent de 5,46 milliards d’euros). Le programme 2011 prévoit 46% d’émissions en euros et 40% en dollars. Les emprunts dans d'autres devises (livre sterling, franc suisse) ont totalisé 1,05 milliard d'euros sur le trimestre. Enfin, la Caisse a placé 1,75 milliard d’euros d’emprunts indexés sur l’inflation française à 10 ans.

La Cades souligne également son dynamisme sur le marché du financement à court terme. Elle a emprunté depuis début janvier 16,3 milliards d'euros de titres de créances négociables et remboursé 4,5 milliards d’euros d’emprunts à court terme, ce qui porte l’encours au 31 mars à 20,3 milliards d’euros. «Cette dynamique favorable enregistrée au premier trimestre devrait se poursuivre dans les prochains mois et permettre à la Cades d’atteindre l’objectif d’amortissement de la dette sociale française que lui a confié le Parlement», anticipe l'organisme.

La Cades doit faire face à une augmentation de ses charges, adoucie par une contribution annuelle du Fonds de réserve des retraites (FRR). A fin mars, elle a repris 26 milliards d'euros de déficits cumulés du régime général de la Sécurité sociale (pour 2009-2011) sur un plafond de 68 milliards. A cela s'ajoute une reprise des déficits vieillesse cumulés entre 2011 et 2018 dans la limite de 62 milliards d'euros. Dans ce contexte, la Cades prévoit de lever en 2012 un montant similaire à celui de cette année.

A lire aussi