Les prix de l’immobilier américain baissent encore

le 30/03/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’indice S&P/Case-Shiller a reculé de 3,1 % en janvier dernier. En l’absence d’éléments porteurs, le marché se rapproche du double creux

Le marché de l’immobilier résidentiel américain se rapproche du «double creux» (double dip). Les prix des logements dans les vingt principales villes du pays ont baissé de 3,1% en janvier sur un an, d’après l’indice S&P/Case-Shiller. Du coup, l’indice n’est plus qu’à 1,1% du point bas d’avril 2009. S’il passe en dessous de ce seuil, le double creux sera confirmé. «Il n’y a pas de réels espoirs dans un futur proche», a estimé David Blitzer, le président du comité de l’indice chez Standard & Poor’s.

D’abord, les derniers effets positifs des mesures fiscales qui ont pris fin en juin dernier s’effacent progressivement de l’indice S&P/Case-Shiller qui est une moyenne mobile sur trois mois. Ensuite, le contexte de baisse des prix pousse les acheteurs potentiels à repousser leur décision d’achat jusqu’à ce que les valeurs aient atteint un niveau plancher. Enfin, la tendance à la baisse risque de durer encore plusieurs mois, compte tenu du stock de biens en souffrance qui doit encore être écoulé.

Les transactions sur des logements saisis sont généralement bouclées avec une décote de 30% par rapport au prix de marché, d’après ING. En février dernier, les ventes à la casse ont représenté 39% des opérations, contre 34% en 2010. La sur-offre est néanmoins actuellement limitée par le fait que des vendeurs potentiels reportent leur projet de céder leur propriété, attendant que les prix se stabilisent. Ainsi, la part des logements vacants écartés du marché a représenté 5,4% du stock total de logement, contre 4,5% sur la période allant de 1990 à 2005, souligne Yelena Shulyatyeva, économiste chez BNP Paribas.

Mais «ces actifs arriveront sur le marché quand la demande repartira, ce qui augmentera encore un stock de biens déjà énorme», ajoute-t-elle.

CASE SHILLER IMMOBILIER USA
ZOOM
CASE SHILLER IMMOBILIER USA

A lire aussi