Euro Stoxx 50 : la baisse amorcée à la mi-février est spectaculaire mais technique

le 21/03/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Un retournement est attendu à plus ou moins brève échéance avec un premier objectif à 3.075 points

L’Euro Stoxx 50 a abandonné 3,16 % à 2.793 points la semaine dernière, affichant ainsi sa quatrième semaine consécutive de baisse. Malgré l’ampleur des pertes enregistrées depuis le plus haut inscrit en février à 3.077 points exactement, il s’agit vraisemblablement d’une correction et non d’un retournement durable à la baisse, l’indice paneuropéen n’ayant pas épuisé la marge de progression dont il dispose depuis le retournement à la hausse opéré l’année dernière dans la région des 2.450-2.500 points.

Bien qu’il ait été bref, le passage, à la mi-février, au-dessus des plus hauts inscrits en janvier et avril 2010 à 3.025-3.045 points a confirmé que la hausse amorcée à 2.450-2.500 points s’inscrit dans la reprise engagée en mars 2009 à 1.765 points. Cette hausse est donc un mouvement directionnel et non technique. Elle devrait donc, d’un point de vue «elliottiste», être structurée en cinq grandes vagues et a toutes les chances d’être d’une amplitude comparable à la tendance haussière développée de 1.765 à 3.025-3.045 points. Ainsi, la baissé initiée à 3.075-3.080 points correspond-elle vraisemblablement à une correction au sein d’une des sous-vagues de la vague 3 qui a débuté fin août 2010 à 2.560 points (1).

Dans ce cas, le seuil des 2.635 points (niveau de rebond de la fin novembre 2010), voire la zone de support située à 2.715-2.725 points (2), devrait forcer l’Euro Stoxx 50 à reprendre le chemin de la hausse. La prudence devra cependant rester de mise jusqu’à ce que l’indice clôture au-dessus du gap résiduel établi à 2.835-2.845 points (3) et réduise ainsi le risque que la hausse attendue ne soit que la seconde vague d’une correction baissière en trois temps. La région des 2.920-2.930 points (4) devrait ensuite constituer le dernier palier important sur le chemin du retour à 3.075-3.080 points.

Une fois que le point haut de février aura été franchi, la zone de résistance formée à 3.455-3.500 points, par le plus haut d’août 2008 et par le troisième retracement de Fibonacci de la baisse enregistrée entre juin 2007 et mars 2009 de 4.575 à 1.765 points, devrait être le prochain objectif de l’Euro Stoxx 50.

(1) A l’image des poupées russes, la vagues 1, 3 et 5 d’une impulsion peuvent à leur tour être structurées en cinq sous-vagues.

(2) Plus bas de la semaine dernière et droite de support haussière potentielle.

(3) Gap ouvert à la baisse mardi dernier et partiellement comblé vendredi.

(4) Gap ouvert à la baisse le 10 mars et niveau de rebond du 24 février considéré désormais comme une résistance.

ANALYSE TECHNIQUE eurostoxx
ZOOM
ANALYSE TECHNIQUE eurostoxx

A lire aussi