Christine Lagarde demande une réunion du G7 sur la situation financière du Japon

le 16/03/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'indice Topix sur Bloomberg le 16 mars. Photo: PHB/Agefi

La ministre française de l'Economie, Christine Lagarde a déclaré à la sortie du conseil des ministres à Paris avoir demandé une réunion des ministres des Finances et des banquiers centraux des sept pays les plus industrialisés «pour qu'on puisse voir de quelle manière on souscrit à leurs émissions d'obligations, de quelle manière on réagit sur le plan financier». La Bourse de Tokyo a rebondi sur des achats à bon compte et des rachats de positions à découvert mercredi, après avoir plongé de 16% sur les deux séances de lundi et mardi, une chute sans précédent depuis 1987. L'indice Nikkei a gagné 5,68% ou 488,57 points, pour finir à 9.093,72 points. Le marché reste cependant très volatil, dans des volumes importants de 4,9 milliards d'actions échangées mercredi sur la première section de la Bourse de Tokyo. C'est le niveau le plus élevé jamais atteint derrière le record historique de 5,8 milliards d'actions touché mardi. Le rebond de la Bourse de Tokyo a pesé sur le cours des obligations d'Etat japonaises et le coût d'une assurance pour risque de défaut sur la dette nippone a reculé de 14 points de base (pdb) à 102 pdb. Après avoir ouvert en légère hausse, la Bourse de Paris reculait de nouveau en fin de matinée (-0,82%), la crainte d'une catastrophe nucléaire majeure au Japon continuant de peser sur le moral des investisseurs.

A lire aussi