Remise en cause de l’offre d'Etisalat sur Zain

le 21/02/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'offre de 12 milliards de dollars lancée par Etisalat, l'opérateur télécoms des Emirats arabes unis, sur le koweïtien Zain est mise en péril par le refus de ce dernier de remplir une condition clé de l'accord. Hier, la cible a rejeté toutes les offres portant sur la vente de ses parts dans ses activités en Arabie Saoudite, qui était l'une des conditions imposées pour que le rachat de l'opérateur puisse avoir lieu. Etisalat souhaite se développer à l'étranger depuis qu'elle a perdu son monopole national en 2007. Le groupe a proposé en septembre dernier d'acheter 46% du capital de Zain à l'actionnaire majoritaire, le conglomérat familial Kharafi. Mais l'opération a rencontré de multiples obstacles, notamment un recours en justice lancé par des actionnaires de Zain hostiles au projet. Etisalat a déjà à deux reprises prolongé le délai qu'il s'était imposé pour conclure la revue détaillée des comptes de sa proie.

A lire aussi