L'ESM devra disposer en 2013 de 500 milliards d'euros

le 15/02/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Ce montant, qui correspond à une capacité de prêt effective, sera soumis à révision tous les deux ans

Les ministres des Finances européens réunis hier à Bruxelles pour parler du Mécanisme de stabilisation de l'euro (ESM) avaient soigneusement aligné leur message: aussi longtemps que tout n’est pas décidé, rien n'est décidé, ont-ils entonné de concert. La réforme de la facilité de stabilisation de l’euro, celle du pacte de stabilité, le projet de pacte de compétitivité et la révision des conditions faites à la Grèce et à l’Irlande sont les pièces d’un seul puzzle qui doit être dévoilé les 24 et 25 mars par les chefs d’Etat et de gouvernement des Vingt-Sept.

A lire aussi