Athènes sommé d’accentuer ses efforts

le 14/02/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'Union européenne et le FMI ont donné leur feu vert vendredi au déblocage d'une nouvelle tranche d'aide de 15 milliards d'euros à la Grèce tout soulignant que les efforts déployés par Athènes étaient trop lents. Plus critiques que lors de leur précédente visite, ils ont reconnu que le programme était «sur les rails» tout en demandant à la Grèce d'accélérer le rythme des réformes afin qu'elle se conforme aux objectifs du plan de sauvetage. Lors de la conférence de presse, Poul Thomsen, chef de la délégation du FMI, a invité les Grecs à ne pas laisser «ceux qui ont des intérêts» personnels empêcher le plus grand nombre de profiter des privatisations. Le gouvernement grec s’est dit choqué par les commentaires des inspecteurs et a dénoncé une ingérence dans les affaires intérieures. Le Premier ministre George Papandreou en a fait part à Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI.

A lire aussi