Les émetteurs de titrisations testent en nombre le marché primaire

le 09/02/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Tandis que Tesco a rouvert le marché des CMBS outre-Manche, Commerzbank a relancé le segment allemand des CLO de PME

La normalisation du marché primaire de la titrisation s’accélère sur fond d'amélioration du sentiment général des marchés. Depuis début février, les émetteurs sont plus nombreux à venir tester l’appétit des investisseurs. Et comme en 2010, l’industrie du financement structuré, plutôt hermétique à la crise de la dette souveraine européenne, continue de se redresser via les segments des titres adossés à des prêts hypothécaires résidentiels (RMBS) britanniques et néerlandais et de ceux adossés à des actifs (ABS) à des crédits automobiles allemands, tout en diversifiant les devises de financement.

Le véhicule Holmes Master Issuer de la filiale anglaise de Santander a récemment placé des tranches de RMBS prime britannique, dont l’une en dollar (1,2 milliard), une autre en euros (1,15 milliard) et une troisième en livres (325 millions). Volkswagen a émis deux tranches ABS de crédits automobile allemand pour un total de 714,4 millions d’euros via Driver Eight.

L’amélioration du marché primaire connaît une inflexion avec la réouverture de nouveaux segments. Lloyds a relancé celui des ABS de crédits automobiles britanniques en émettant un tranche de 484 millions de livres et une autre de 335 millions d’euros via CARS 2011. Côté CMBS, c’est le distributeur Tesco qui a relancé le marché primaire avec une émission de 685 milliards de livres via Tesco Property Finance 4. La titrisation d’actifs liés à la consommation semble aussi renaître outre-Manche, Barclays ayant lancé son programme Gracechurch Card et placé deux séries d’ABS de cartes de crédit britanniques (une de 805 millions d’euros, une de 415 millions de livres). Commerzbank a effectué son retour sur le marché des titres adossés à des prêts aux entreprises (CLO) en plaçant Cosmo Finance II, un CLO de crédits de PME synthétique d’un portefeuille d'un milliard d’euros, qui a suscité l’intérêt d’investisseurs européens.

Le marché primaire a aussi eu son lot d’opérations retenues au bilan des originateurs avec MBSCAT 3 FTA, une titrisation hybride RMBS/CMBS de Caixa Catalunya de 2 milliards. ING a retenu Green Lion I, un RMBS prime néerlandais de 10,1 milliards d'euros originé par sa filiale Westland Utrecht Bank et correspondant au refinancement du RMBS Red Lion émis en octobre 2008. Et cette semaine, ABN Amro pourrait valoriser un RMBS prime néerlandais de 500 millions d’euros via son véhicule Dolphin Master Trust.

titrisations
ZOOM
titrisations

A lire aussi