Lisbonne a encore accès au marché de la dette

le 08/02/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le Portugal a levé par syndication 3,5 milliards d'euros à 5 ans, contre une demande de 7,5 milliards

Le Portugal a profité de l’amélioration ces dernières semaines du sentiment général du marché de la dette souveraine pour placer par syndication sa nouvelle ligne obligataire à 5 ans d’échéance février 2016 et de coupon 6,40%. L’agence en charge de la dette portugaise, l’IGCP en a syndiqué pour 3,5 milliards face à une demande de 7,5 milliards. De bon augure avant le remboursement de 4,5 milliards de dette en avril. Mais le souverain a dû consentir un taux absolu particulièrement élevé de 6,457%.

Le blocage des discussions entre Européens sur la réforme du Fonds européen de stabilité financière, assorti au rally boursier, n'ont pourtant pas aidé le Portugal. Le pays a vu ses rendements obligataires atteindre des records hier. Les taux à 5 ans portugais sur le secondaire ont touché un pic de 6,489%, ceux à 10 ans ont dépassé les 7,16%. Tandis que les CDS à 5 ans se sont creusés de 10 à 416 pb hier, contre un plafond de 542 pb le 25 novembre, le spread à 10 ans contre Bund s'est établi à 391 pb loin des 484 pb de novembre dernier. La compression des écarts de taux a tout de même amené le souverain à prendre les devants. Il n'était pas prévu que l'émission de dette sorte aussi tôt dans la semaine.

«La levée de 3,5 milliards d’euros de dette par le Portugal est un agréable événement, car quelques semaines auparavant, certains ne voyaient pas le souverain retourner sur le marché primaire. Grâce à cette émission qui a suscité une demande importante et granulaire, le pays a déjà effectué 25% de son programme d’émission et a encore le temps de se préparer aux gros remboursements obligataires d’avril», explique Frédéric Gabizon, responsable de la dette souveraine chez HSBC France qui a organisé l’émission aux côtés de Barclays Capital, BNP Paribas, Caixa-Banco de Investimento, Deutsche Bank et Morgan Stanley. Lisbonne compte placer de 18 à 20 milliards d'euros d'emprunts cette année et a levé 1,25 milliard via deux adjudications. Le premier remboursement d'emprunt, de 4,53 milliards d'euros, tombera en avril. D'après BNP Paribas, le Portugal a aussi levé par placements privés 2,5 milliards d'euros. L'Etat a déjà placé 3 milliards de bons du Trésor pour couvrir 3,4 milliards de bons échus en janvier.

Coté allocation, la dette à 5 ans est allée à 31% aux Portugais, 23% aux Britanniques, 12 % aux Français, 8% aux pays nordiques, 8% aux Allemands et Autrichiens, et 7 % aux Asiatiques. Le Portugal a décidé d'allouer 32% de sa dette aux banques, 29% aux gérants d'actifs, 26% aux assureurs et fonds de pension, 8% aux banques centrales, et 3% aux hedge funds.

taux portugais
ZOOM
taux portugais

A lire aussi